CARICATURES Tag

Harcèlement scolaire : l'école est-elle complice ?

Harcèlement scolaire : l’école est-elle complice ?

20.09.2019 in Le Monde tel qu'il hait

Dessin réalisé en public et en direct pour l’émission « Flash Talk » sur France Ô présentée par Sonia Chironi et Raphäl Yem et ayant pour thème : « Harcèlement scolaire : l’école est-elle complice ? ». Si vous avez raté l’émission, allez sur le lien ci-dessous pour la voir en replay : https://www.france.tv/france-o/flash-talk-2017/flash-talk-saison-5/1062251-harcelement-scolaire-l-ecole-complice.html

PMA : un enfant à tout prix ?

PMA : un enfant à tout prix ?

19.09.2019 in Le Monde tel qu'il hait

Dessin réalisé en public et en direct pour l’émission « Flash Talk » sur France Ô présentée par Sonia Chironi et Raphäl Yem et ayant pour thème : « PMA : un enfant à tout prix ? ». Si vous avez raté l’émission, allez sur le lien ci-dessous pour la voir en replay : https://www.france.tv/france-o/flash-talk-2017/flash-talk-saison-5/1062249-pma-un-enfant-a-tout-prix.html

PMA : un enfant à tout prix ?

PMA : un enfant à tout prix ?

18.09.2019 in Le Monde tel qu'il hait

Dessin réalisé en public et en direct pour l’émission « Flash Talk » sur France Ô présentée par Sonia Chironi et Raphäl Yem et ayant pour thème : « PMA : un enfant à tout prix ? ». Si vous avez raté l’émission, allez sur le lien ci-dessous pour la voir en replay : https://www.france.tv/france-o/flash-talk-2017/flash-talk-saison-5/1062249-pma-un-enfant-a-tout-prix.html

PMA : un enfant à tout prix ?

PMA : un enfant à tout prix ?

17.09.2019 in Le Monde tel qu'il hait

Dessin réalisé en public et en direct pour l’émission « Flash Talk » sur France Ô présentée par Sonia Chironi et Raphäl Yem et ayant pour thème : « PMA : un enfant à tout prix ? ».

Gène de l'homosexualité

Gène de l’homosexualité

10.09.2019 in Le Monde tel qu'il hait

C’est désormais sûr : le « gène de l’homosexualité » n’existe pas. Dans les années 1990, des études semblant montrer la présence accrue de certains marqueurs sur une région du chromosome X chez des personnes homosexuelles de sexe masculin avaient engendré de vifs débats sur les déterminants génétiques de l’orientation sexuelle. Aucune recherche n’avait depuis mis en évidence l’existence d’un « gène de l’homosexualité », un concept définitivement mis à mal par une nouvelle étude. Celle-ci s’appuie sur la comparaison génomique de près de 500 000 personnes d’origine européenne – dont 19 % avaient indiqué avoir eu des relations avec des personnes de même sexe. Elle identifie des milliers de variants génétiques retrouvés préférentiellement chez les personnes ayant déclaré avoir eu ce comportement. Finalement, il est impossible, même en utilisant ces données pour constituer un « score », de prédire l’homosexualité d’un individu.