Allahmentable

Ennahdabracadabrant

Lors de son 10e congrès à Hammamet, le parti islamiste a officialisé la séparation entre activités politiques et religieuses. Désormais, Ennahda se définit comme un parti tunisien civil, conservateur avec un référentiel musulman. Une nouvelle identité validée par les bases du parti mais qui ne convainc pas forcément la classe politique tunisienne, qui se dit « méfiante ». Dans le pays, certains avouent être sceptiques face à l'authenticité de cette démarche. Ils disent craindre que le parti fasse peau neuve pour accéder à nouveau au pouvoir et changer ensuite « le modèle de société ». Tunisie : Ennahda adopte la séparation du politique et du religieux
  • Saisissez votre e-mail :
  • 2014 : Actuanalyse comportementale, le nouvel album de Mykaïa, en vente sur ce blog