Allahmentable

Choc culturel

La Cour pénale internationale (CPI) a confirmé l'inculpation de Ahmad Al Faqi Al Mahdi, un Touareg malien, un des dirigeants du groupe jihadiste Ansar. Les faits qui lui sont reprochés portent sur la destruction partielle ou totale de neuf mausolées et de la porte d'une des plus importantes mosquées de Tombouctou, Sidi Yahia, entre le 30 juin et le 11 juillet 2012. Les personnages vénérés enterrés dans les mausolées valent à Tombouctou son surnom de "cité des 333 saints" qui, selon des experts maliens de l'islam, sont considérés comme les protecteurs de la ville, susceptibles d'être sollicités pour les mariages, implorer la pluie, contre la disette, etc. Ahmad Al Faqi Al Mahdi sera donc le premier à être jugé par la CPI pour ce type de crime. Un djihadiste accusé de crimes de guerre pour avoir détruit des mausolées de la cité des 333 saints à Tombouctou
  • Saisissez votre e-mail :
  • 2014 : Actuanalyse comportementale, le nouvel album de Mykaïa, en vente sur ce blog