Au Mykaïa fan club

MERCI

Merci à toutes et à tous pour vos soutiens, votre affection, vos mots encourageants et votre empathie. J’ai perdu dans cette horreur des collègues, des amis pour certains d’entre eux. En tant que dessinateur, chacun à sa manière, on va continuer à dénoncer, à gratter là ou ça fait mal, à aussi essayer de conserver ce plaisir indicible et égoïste qu’est le fait de dessiner, à essayer de faire sourire avec ce qui n’est pas drôle, à faire sourire pour ne pas pleurer. La magnifique mobilisation de dimanche était une éblouissante réponse à cette barbarie et à ce fanatisme. Mais attention : les mots désignent des choses au début, puis des choses qui ne sont plus là et qui deviennent des symboles, et enfin, ils finissent par ne plus rien désigner du réel. A ce moment-là, on se soumet à un slogan. CHARLIE HEBDO a toujours lutté pour détruire les symboles, faire tomber les tabous, mettre à plat les fantasmes. Il ne faut pas qu’il ne devienne plus qu’un symbole à son tour. Et je ne parle même pas de la récupération honteuse par certains de ce drame. Nous ne sommes que des dessinateurs de presse, on ne pourra jamais à nous seuls sauver la République. Nous avons besoin de vous. C’est le devoir de tous. Continuons à être Charlie, c’est très bien. Soyons aussi farouchement républicains, ce sera encore mieux. Je vous embrasse. MERCI
  • Saisissez votre e-mail :
  • 2014 : Actuanalyse comportementale, le nouvel album de Mykaïa, en vente sur ce blog