Le changement (de régime) c'est maintenant !

Écologitude

Pour la nouvelle ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, c’est la fin de la traversée du désert. Ségolène Royal, numéro 3 du nouveau gouvernement, marque ainsi un retour annoncé. Une forme de revanche pour l’ancienne candidate à la présidentielle. Ces dernières semaines, le nom de Ségolène Royal s’était imposé pour beaucoup de socialistes comme une évidence. Royal, c’est le poids de l’ex-candidate à la présidentielle. C’est aussi l’expérience : elle a été trois fois ministre - de l’Environnement, déjà, sous Mitterrand en 1992-1993, de l’Enseignement (1997-2000), puis de la Famille (2000 - 2002) au sein du gouvernement de Lionel Jospin. Surtout, un obstacle de taille à son retour n'existe plus depuis janvier : Valérie Trierweiler. Au départ de l’ancienne « première dame », l’un des proches de Ségolène Royal confiait que « la fatwa est levée ». C’est une revanche pour l'ancienne compagne du chef de l'État, qui revient de loin.     Ségolène Royal, ministre dans le gouvernement de Manuel Valls
  • Saisissez votre e-mail :
  • 2014 : Actuanalyse comportementale, le nouvel album de Mykaïa, en vente sur ce blog