Le monde tel qu'il hait

Rwandaté

Vingt ans après le génocide au Rwanda, le premier procès historique d'un ancien officier rwandais s'est ouvert en France, souvent accusée d'avoir soutenu le régime génocidaire. La cour d'assises a rejeté la demande de nullité des défenseurs de Pascal Simbikangwa, qui est accusé de complicité de génocide et de crimes contre l'humanité. L'ancien capitaine, 54 ans, paraplégique depuis un accident de voiture, est accusé d'avoir incité, organisé et aidé les massacres qui firent quelque 800 000 morts, principalement Tutsi et Hutu modérés, en 100 jours entre avril et juillet 1994, notamment en organisant des barrages et en armant les miliciens qui les tenaient. Il nie en bloc et risque la perpétuité. 20 ans après, procès à Paris du génocide rwandais
  • Saisissez votre e-mail :
  • 2014 : Actuanalyse comportementale, le nouvel album de Mykaïa, en vente sur ce blog