Le changement (de régime) c'est maintenant !

Guère pépère

Dix mois après le début de l'opération Serval au Mali, deux ans et demi après une intervention en Côte d'Ivoire, les soldats français fourbissent de nouveau leurs armes sur le continent africain. Dans une autre ancienne colonie française, la République centrafricaine qui a failli déjà plonger dans le chaos et la catastrophe humanitaire, aujourd'hui menacée par le feu des violences intercommunautaires et religieuses. Tel un bateau ivre, le pays dérive. Le président Michel Djotodia, tombeur, en mars, de François Bozizé, ne contrôle plus rien. La Seleka est redevenue une nuée de groupes autonomes. Une opposition armée, tout aussi hétérogène, formée de groupes d'autodéfense locaux et d'anciens militaires fidèles à l'ancien président, germe partout dans le pays. Les personnes déplacées se comptent déjà par centaines de milliers dans un pays de 4 millions d'habitants. Possible intervention militaire française en Centrafrique
  • Saisissez votre e-mail :
  • 2014 : Actuanalyse comportementale, le nouvel album de Mykaïa, en vente sur ce blog