Le monde tel qu'il hait

Tunischisme

Le local d’Ennahdha au Kef a été saccagé. Plusieurs personnes y ont pénétré le jour des funérailles de Socrate Cherni, un des agents de la garde nationale tués le 23 octobre. Des milliers de lycéens et d'habitants du Kef s'étaient rassemblés devant la maison du défunt pour les funérailles. Certains ont fait une marche de protestation dans la ville, scandant des slogans hostiles à Ennahdha et à son président Rached Ghannouchi puis ont saccagé le siège du parti islamiste au pouvoir. Ennahdha a été ouvertement accusé à la télévision, par le père du défunt Socrate Cherni d’être impliqué directement dans l’activité des réseaux terroristes sévissant dans le pays. En outre, des citoyens ont attaqué puis incendié, jeudi, les locaux du siège du mouvement Ennahdha à Béja. Tunisie : saccage des sièges d'Ennahda à Beja et au Kek
  • Saisissez votre e-mail :
  • 2014 : Actuanalyse comportementale, le nouvel album de Mykaïa, en vente sur ce blog