Le monde tel qu'il hait

Rohanhypocrite ?

Le président iranien Hassan Rohani a prononcé son premier discours –en anglais- à la tribune de l’ONU. Il a notamment évoqué le dossier du nucléaire, se disant ouvert à la négociation, sans toutefois promettre quoique ce soit. Telle fut en substance la position du nouveau président lors de son discours prononcé à l’ouverture de l’Assemblée générale des Nations unies. Se définissant lui-même de "modéré", élu dès le premier tour de l’élection présidentielle, il a sans surprise tenu à marquer sa différence avec son prédécesseur, l’inflexible et profondément anti-occidental Mahmoud Ahmadinejad, tout en prouvant à ses adversaires (iraniens) qu’il ne céderait pas à toutes les volontés des Etats-Unis et de ses alliés.   Hassan Rohani à l'ONU veut apparaître comme "modéré"
  • Saisissez votre e-mail :
  • 2014 : Actuanalyse comportementale, le nouvel album de Mykaïa, en vente sur ce blog