Le monde tel qu'il hait

Prince-sans-rire

Le Qatar s’apprête à devenir l’unique propriétaire d’un lieu emblématique français, les grands magasins du Printemps. Selon des documents reçus par l’AFP, un groupe d’investisseurs qataris doit racheter, via Disa, une société d’investissements luxembourgeoise, les participations de la Deutsche Bank, qui souhaitait céder ses 70 % du Printemps, et de la société italienne Borletti, détentrice des 30 % restants. Selon Mediapart, la cession du Printemps atteindrait 1,6 milliard d’euros. Le Qatar a déjà investi dans plusieurs hôtels de luxe français (Royal Monceau, Concorde Lafayette, Hôtel du Louvre à Paris, Carlton et Martinez à Cannes, Palais de la Méditerranée à Nice). Il possède aussi des participations dans de nombreuses grandes entreprises tricolores (Total 3 %, Vinci 7 %, Lagardère 12 %, Veolia Environnement 5 %, LVMH 1 %, ou Vivendi 3 %), et détient l’emblématique club de football de la capitale, le Paris Saint-Germain (PSG). En juin 2012, il s’est offert le prestigieux immeuble parisien du 52-60 avenue des Champs-Elysées, qui abrite Monoprix et Virgin Megastore. Ces prises de participation tous azimuts ont suscité des critiques en France. Le Printemps racheté par le Qatar
  • Saisissez votre e-mail :
  • 2014 : Actuanalyse comportementale, le nouvel album de Mykaïa, en vente sur ce blog