Le monde tel qu'il hait

Au nom du monétaire, du bénéfice et du saint profit

C’était une promesse du président Nicolas Sarkozy… restée évidemment sans suite. Mais peut-on moraliser le capitalisme ? Michel Sapin, ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social, ancien ministre de l'Économie et des Finances répond : "Il s'agit moins de moralisation que de régulation. L'affaire de la Société Générale est la preuve que l'implication des pouvoirs publics est indispensable pour que les marchés ne deviennent pas fous. Cette implication se situe d'ailleurs davantage sur les plans européens et mondiaux que sur le plan national. Les marchés ont besoin de régulation. Cela suppose des règles simples mais respectées. Il faut des obligations de déclaration des transactions sans que cela fasse obstacle à la discrétion de la vie des affaires. Cela est dans l'intérêt de tous." Peut-on moraliser le capitalisme ?
  • Saisissez votre e-mail :
  • 2014 : Actuanalyse comportementale, le nouvel album de Mykaïa, en vente sur ce blog