Le monde tel qu'il hait

Tollé rance

L’Organisation des Nations Unies a placé dès sa fondation la protection de la liberté de religion ou de conviction parmi ses priorités. Plusieurs textes assurent cette protection. Par ailleurs, les Etats ont clairement exprimé leur opposition à toute utilisation de la religion ou de la conviction à des fins incompatibles avec la Charte ou les autres instruments pertinents de l’ONU. La liberté de religion ou de conviction recouvre en particulier les éléments suivants : - l’interdiction de tout appel à la haine religieuse qui constitue une incitation à la discrimination, à l’hostilité ou à la violence. - la liberté d’écrire, d’imprimer et de diffuser des publications sur les religions ou convictions - l’interdiction de toute contrainte contre une personne pouvant porter atteinte à sa liberté d’avoir ou d’adopter une religion ou une conviction de son choix. - la possibilité de limites à la manifestation de la religion ou de la conviction si ces limites sont prévues par la loi et sont nécessaires à la garantie de l’ordre public, de la sécurité publique, de la santé publique ou de la morale publique. Réconciliation
  • Saisissez votre e-mail :
  • 2014 : Actuanalyse comportementale, le nouvel album de Mykaïa, en vente sur ce blog