In Ob we trust

Yes, we can... kill !

Un soldat du contingent américain de la force internationale de l'Otan (Isaf) a quitté sa base de la province de Kandahar, lourdement armé, et a abattu les occupants de trois maisons de villages alentours, dont neuf enfants et trois femmes, avant de brûler leurs corps. Les talibans «vont venger chacun des martyrs tués sauvagement par les envahisseurs», lit-on sur le site internet des insurgés islamistes à l'évocation du carnage. « Je ne peux pas expliquer les motivations derrière ces actions insensées, mais ce n'était en aucun cas autorisé par l'Isaf », a réagi le général britannique Adrian Bradshaw, commandant adjoint de l'Isaf, qui a exprimé, au nom de la force internationale, ses « regrets sincères » et sa « peine » pour « cet incident épouvantable». Afghanistan : un soldat américain accusé du meurtre de 16 afghans
  • Saisissez votre e-mail :
  • 2014 : Actuanalyse comportementale, le nouvel album de Mykaïa, en vente sur ce blog