Le monde tel qu'il hait

Y'a pas que Sarkozy dans la vie...

L'opposante birmane Aung San Suu Kyi, libérée après sept ans d'assignation à résidence, a appelé à une "révolution non violente" en Birmanie, s'affirmant certaine que la démocratie finirait tôt ou tard par triompher dans son pays. Dans une interview publiée sur le site internet de la BBC, Aung San Suu Kyi, 65 ans, a souligné qu'elle était prête à saisir la moindre occasion pour discuter avec la junte militaire au pouvoir. Aung San Suu Kyi a passé près de 15 des 21 dernières années privée de liberté. Birmanie : Aung San Suu Kyi souhaite une révolution non violente

Commentaires (1)

  1. jeannette
    Le 17 novembre 2010 à 13:30 | Permalien

    Merci Myka d'élargir nos horizons!

    Jeannette

  • Saisissez votre e-mail :
  • 2014 : Actuanalyse comportementale, le nouvel album de Mykaïa, en vente sur ce blog